OPINIONS

Lois organiques relatives à l’amazighe: pourquoi attendre ?

Le retard constaté au niveau à la promulgation de la loi organique relative à la mise en œuvre de l’officialisation de la langue amazighe ainsi que de la loi relative à la création du Conseil national des langues et de la culture marocaine est à imputer au pouvoir législatif et exécutif, embourbé dans des débats idéologiques stériles et stérilisants. Ceci, ...

Lire la suite...

Comprendre la trinité culturelle amazighe

Peu importe comment on explique, ou croit que les Amazighs de l’Afrique du Nord sont venus dans la région ; une chose est certaine, leur présence au Maroc est très ancienne et a eu une influence considérable sur le mode de vie du Marocain contemporain et son sens de  l’identité et de l’appartenance, sans oublier pour autant  l’ensemble de ses croyances ...

Lire la suite...

L’arabomanie himmichienne

Vous avez raté une belle occasion de vous taire. En fait, vos idées, si l’on daigne qualifier vos rots nauséabonds ainsi, proférées contre un militant pacifique qui vous oblige à vous regarder devant le miroir, s’inscrivent dans un système clos, fossilisé, affublé de toutes les exceptions possibles à ce que la modernité convoite. Vous êtes mal inspiré. Vous, l’intello de ...

Lire la suite...

20 ans de prison ferme pour les leaders de la révolte du Rif…

Casablanca 27 juin 2018- Le verdict est tombé, tard le soir du 26 juin 2018, dans le dossier des détenus politiques rifains de la mouvance du Rif. Des lourdes peines de prison, allant jusqu’à 20 ans de prison ferme, comme dans le cas des leader du Rif Nasser Zafzafi et Nabil Ahamjik. Voici les verdicts prononcés au tribunal de Casablanca ...

Lire la suite...

A titre posthume Nous n’abdiquerons pas Lounès

Aujourd’hui, nous commémorons ton départ pour honorer ta mémoire et t’exprimer notre engagement indéfectible et notre fidélité à tes idées, tes rêves et tes utopies. Nous continuons la résistance. Notre jeunesse a repris le flambeau. Déterminée. Inébranlable. Tu lui sers de repère et tu continues d’éclairer le chemin qui mène vers sa liberté et sa libération. Ton sacrifice force notre ...

Lire la suite...

Le verdict de la honte

La « justice » a prononcé son verdict inique contre les détenus politiques rifains. Les peines sont lourdes et oscillent entre 5 et 20 ans de prison ferme. Une manière de casser le morale des familles, des militants, d’une population et d’un peuple qui refusent d’abdiquer. Un verdict qui nous éclaire sur la mentalité des maîtres du moment qui naviguent à vue ...

Lire la suite...

Religion et politique: L’amazighité, alternative pour l’autonomie de la conscience

Luther et Calvin ont lutté contre l’Inquisition pour remettre en question le monopole exercé par l’Eglise au niveau de l’interprétation des Ecritures saintes, et affirmer l’autonomie de la conscience : le croyant n’a pas besoin d’intermédiaire entre lui et le créateur.(…) Les extrémistes islamistes comme les wahhabites saoudiens se définissent comme soldats du djihad qui « légalisent » la violence ...

Lire la suite...

Le bilan peu souriant de l’Amazighité au Maroc

La genèse de la conscience amazighe Le Dahir appelé injustement Dahir Berbère et imposé au Maroc en 1930 par le Protectorat français et sans aucun doute un décret mal conçu, de prime abord, et mal géré parce qu’il avait jeté l’opprobre, sans raison aucune, sur les Amazighs du Maroc. En 1951, les Amazighs reprennent la main en constituant l’Armée de ...

Lire la suite...

L’INCOMPREHENSIBLE SILENCE!

Ce qui se passe dans la scène migratoire est autant incompréhensible qu’inquiétant. Nous sommes installés dans une sorte de chaos, entaché de division, d’éparpillement et de conflits. Cette situation, ébranle sérieusement notre présent et compromet notre avenir, ce qui fait grandir notre inquiétude. En effet, les institutions chargées de la gestion du dossier de notre communauté, continuent à naviguer à ...

Lire la suite...

Le monde amazigh, l’éternel oublié du développement au Maroc*

Par: Dr Mohamed CHTATOU – Professeur universitaire et analyste politique international A l’arrivée du Sultan Hassan I[i] au pouvoir (16 septembre 1873 – 7 juin 1894), le Maroc en tant que puissance régionale et ancien empire africain était dans de mauvais draps : révoltes successives de la périphérie qui se sentait délaisser par le pouvoir et léser dans ses droits fondamentaux, d’où la fracture du pays en ...

Lire la suite...