Rabat accueille le 15e Congrès PanAfricaine d’Archéologie et de Préhistoire

L’Université Mohammed V de Rabat en partenariat avec l’Institut National des Sciences d’Archéologie et du Patrimoine, l’Université Mohammed 1er d’Oujda, et l’Université Moulay Ismail de Meknès, organise le XVe Congrès de l’Association PanAfricaine d’Archéologie, de Préhistoire et Disciplines Associées, qui se tiendra à Rabat, du 10 au 14 Septembre 2018. A l’Université Mohamed V, Faculté des Sciences, sous thème «Valorisation du patrimoine culturel africain et Développement durable».

D’après le communiqué du comité d’organisation, ce congrès panafricain visera en particulier à «construire des ponts de communication et de coopération entre les pays africains et soutenir des programmes de recherche conjoints entre les différentes institutions de recherche africaines, et aussi pour renforcer le rôle et la place de l’archéologie en tant que levier de développement régional et socio-économique et en faire un vecteur de développement durable»

Ainsi que ce congrès fait appel à «plus de 400 participants d’Afrique et d’autre continents représentant différents domaines; des chercheurs universitaires, responsable des secteurs culturels et archéologiques, experts internationaux, de plus de 50 pays».

Selon les organisateurs, «Les membres de la société Panafricaine d’ Archéologie, de Préhistoire et disciplines associés ont élu à l’unanimité le Royaume du Maroc pour accueillir son 15éme congrès, a l’attention de toutes nouvelles découvertes effectuées au Maroc, à Jebel Irhoud, où le plus ancien Homo Sapiens au monde vieux de 300 000 ans a vu le jour», après Nairobi, Kenya (1947), Alger, Algérie(1952),  Livingstone, Zambie (1955), Kinshasa, DR. Congo(1959), Tenerife, îles Canaries (1963), Dakar, Sénégal (1967), Addis-Abeba, Ethiopie (1971), Nairobi, Kenya (1977), Jos, Nigeria (1983), Harare, Zimbabwe (1995), Bamako, Mali (2001), Gaborone, Botswana (2005), Dakar, Sénégal (2010), et Johannesburg, Afrique du Sud (2014).

Lire Aussi...

La Haut-Commissaire aux droits de l’homme des Nations unies répond à la correspondance de l’Assemblée Mondiale Amazighe et se dit prête à de futures collaborations

Le président de l’Assemblée Mondiale Amazighe, Rachid RAHA, a reçu une réponse à la lettre ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *