Toubous et Touaregs: vigilance, alliance et libération

sahara-illus2-93406A nouveau, de violents affrontements ont éclaté à Oubari et à Sebha, dans le sud du territoire libyen, dans une quasi-indifférence des instances internationales, comme des puissances qui prétendent œuvrer pour « l’instauration de la paix en Libye ».

Si les informations publiées par certains médias font état d’affrontements qui opposent les populations touboues et touarègues, la réalité est toute autre.

En effet, les véritables instigateurs et une partie des acteurs des affrontements ne sont que les exécutants d’un plan savamment pensé pour, notamment, dans une première étape, chasser les Touaregs de leur territoire. Des mercenaires Toubous et autres venus d’ailleurs ont été mis à contribution dans cette mission en étant lourdement armés. L’étape suivante sera, sans aucun doute, la liquidation des deux communautés sahariennes au profit des intérêts internationaux.

Faut-il rappeler que depuis toujours, Toubous et Touaregs ont intelligemment partagé la vie sur leurs territoires voisins ? Un lien de bon voisinage qu’ils ont su entretenir même après que la France coloniale ait charcuté leurs territoires, les attribuant aux différents Etats fantoches qu’elle a créés de toutes pièces pour continuer à contrôler ses colonies.

Ainsi, nous, membres de Tamazgha, attachés au principe de bon voisinage, en toute intelligence entre le peuple amazigh et toutes les autres communautés en présence sur ce territoire, dénonçons vigoureusement ce conflit et appelons nos frères Touaregs et nos voisins et amis Toubous à la raison et à cesser ce conflit qui ne fait que servir notre ennemi commun.

Nous attirons l’attention sur la confusion dans laquelle a été volontairement plongée la région (Sud Libye) afin que certaines puissances en tirent profit. Preuve en est l’instrumentalisation faite par ces puissances, et leurs relais dans les deux communautés, de mercenaires abreuvés par des sommes d’argent importantes ou par des promesses diverses afin d’attiser ledit conflit.

Cette confusion n’a d’autre objectif que celui de servir les intérêts des ennemis des Touaregs et des Toubous dont le principal est l’exploitation des richesses minières de la région. En cela, organiser le déchirement des deux peuples et les pousser à une guerre dévastatrice, permet à ceux qui pillent ce territoire de poursuivre leur œuvre en toute quiétude et d’y régner sans partage.

Allons-nous continuer d’assister à la poursuite de ce pillage qui dure depuis plus d’un demi-siècle alors même que l’ex-puissance coloniale a soi-disant quitté les lieux ? Assurément, les Etats qui hier ont marginalisé Touaregs et Toubous sur leurs terres sont aujourd’hui aux manettes pour exécuter le plan visant leur éradication.

Nous sommes convaincus que les peuples Toubou et Touareg retrouveront le bon sens qui leur permettra de déjouer les plans qui visent leur existence même. Ils pourront ainsi reconstruire et consolider leur alliance, seul rempart contre toute force tentant de s’accaparer de leur territoire.

Seule cette alliance permettra de faire face également au jeu de plus en plus clairement anti-amazigh du gouvernement français, un système d’essence coloniale qui ne porte pas non plus les Toubous dans son cœur, bien au contraire.

Nous tenons d’ailleurs à saluer l’initiative des deux délégations touboue et touarègue d’Oubari qui se sont réunies à Oubari puis à Bruxelles, les 28 et 29 juillet, pour trouver une solution au conflit et déjouer les manipulations dont les deux populations font l’objet. Nous les encourageons à poursuivre leurs efforts et à arriver à ramener la paix sur leur territoire le plus rapidement possible.

Nous saisissons cette occasion et renouvelons notre appel à l’ensemble des Imazighen, de toute part où qu’ils soient, afin de venir en aide aux Touaregs et de leur prêter main forte afin de protéger cette partie du territoire amazigh. Cette terre est la nôtre, et seule notre lutte pour la libérer de tout colonialisme et de toutes les convoitises nous assurera liberté et dignité en mettant fin au plan diabolique qui vise à notre éradication.

Tamazgha ,
Paris, le 4 août 2015.

Lire Aussi...

Déclaration Solidarité avec les populations civiles du centre du Mali

DÉCLARATION Solidarité avec les populations civiles du centre du Mali L’Organisation de la Diaspora Touarègue ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *