Alger accueille les mouvements d’Azawad et facilite leur dialogue avec le gouvernement Malien

mnla azawad0Les représentants du Mouvement National de libération de l’azawad (MNLA), Haut conseil pour l’unité de l’azawad (HCUA) et Mouvement arabe de l’azawad (MAA), réunis à Alger dans le cadre des efforts engagés par l’Algérie pour rapprocher leurs vues à l’effet de réunir les conditions de fixer la négociation avec le gouvernement du Mali :

Ayant procédé à une analyse profonde sur la situation politique, sécuritaire, humanitaire, économique, sociale et culturelle dans l’Azawad à la lumière des développements en cours ;

Profondément préoccupés par la situation de détresse dans laquelle se trouve les populations dans l’Azawad en l’absence d’une solution définitive au conflit qu’elle continue de subir ;

Convaincus que les évènements tragiques survenus dans la région de Kidal les 17 et 21 mai 2014 démontrent que les efforts menés par la Communauté internationale pour stabiliser la situation au Mali resteront vains tant qu’une solution appropriée n’aurait pas été trouvé au problème de fond à savoir la prise en charge des aspirations légitimes des populations de l’Azawad ;

Conscients des implications qu’engendre les persistances de l’impasse actuelle sur la stabilité au Mali et toutes les régions du Sahel notamment devant la multiplication des acteurs internationaux ;

Conscients également que le règlement du conflit est de nature à favoriser la lutte contre le fléau du terrorisme et activités connexes toujours présentes dans la région et facilite leur éradication ;

Persuadés que le recours à la force n’a jamais pu mener au règlement durable des conflits ;

Réitérant leur ferme volonté de faire aboutir les aspirations des populations de l’Azawad par la voie du dialogue et dans le respect des engagements pris en vertu des accords de paix antérieurs qui ont permis la préservation de l’intégrité territoriale du Mali ;

Désirés de s’engager avec le gouvernement du Mali de manière constructive sur la voie de la négociation d’une gouvernance nouvelle et renouvelée qui :

1. reflète en droit et dans les faits la diversité géographique, économique, sociale et culturelle du Mali et la spécificité de l’Azawad;
2. répond davantage aux aspirations légitimes des populations de l’Azawad au plan polico-institutionnel, militaro-sécuritaire, économique et socio-culturel ;
3. tient compte des réalité locales, nationales, sous-régionales, continentales et internationales de l’heure ;
4. repose sur des mécanisme efficaces de garanties internationales de suivi et de l’accompagnement de la mise en œuvre des engagements à convenir.

Exprimant leur désir d’unifier leur rangs, de promouvoir l’harmonie inter communautaire au sein de la société dans l’Azawad dans toutes ses composantes ;

Exprimant les besoins pressant pour une impulsion des efforts engagés pour le règlement du conflit ;

Tenant compte de leurs lignes d’actions respectives, ont convenu de la démarche suivante :

1. Oeuvrer de bonne foi à la consolidation du cessez-le-le feu du 23 mai 2014 ;
2. S’engager avec le gouvernement du Mali dans une négociation sincère et crédible sous l’égide d’une médiation externe à une date et un lieu à convenir d’un commun accord le plus tôt possible ;
3. Coordonner leur actions dans le cadre de toute démarche visant la recherche d’une solution pacifique et définitive avec le gouvernement du Mali avec l’accompagnement de l’Communauté internationale ;
4. Poursuivre dans le cadre de mécanismes appropriés leurs consultations entamées sous l’égide de l’Algérie en vue de parachever avant le lancement du dialogue avec le gouvernement du Mali, le processus d’harmonisation de leur position communes des négociations.

Les Mouvements de l’Azawad remercient le Président de la République d’Algérie et le Peuple Algérien pour la facilitation et l’accueil fraternel.

Alger, 9 juin 2014

Signée par les Secrétaires généraux du Mouvement National de libération de l’azawad (MNLA), Haut conseil pour l’unité de l’azawad (HCUA) et Mouvement arabe de l’azawad (MAA).

Lire Aussi...

Maroc et Algérie, deux destinées politiques diamétralement opposées

Avant l’ère du colonialisme français, le Grand Maghreb était une entité sociale et politique solide, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *