BNRM : La rencontre du SIEL sur l’Edition Amazighe plaide pour la discrimination positive à l’égard de la monographie amazighe

1-1Le stand de la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc a abrité Samedi 13 Février 2016, une table ronde thématique sur «L’édition Amazighe : Etat des lieux & perspectives».

Les participants à cette table ronde, M. Anouar MAZROUB, M. Moha MOUKHLIS et M. Mik KEROUACH ont souligné avec regret le faible engagement des éditeurs marocains à l’égard des contenus écrits des amazighs, sur l’Amazigh et en Amazigh.

Egalement, les intervenants ont qualifié d’Anormal, la prédominance du mode du Compte d’Auteur sur le circuit de diffusion des publications amazighes, ce qui débouche sur une indisponibilité des contenus amazigh auprès des points de vente et des librairies marocaines.

Sur le plan contenu, la rencontre à met l’accent sur l’importance de laisser le livre amazigh loin de toute restriction académique ou condition à la diffusion (l’obligation de langue dite standard pour éditer), et ce compte tenu de fait que l’édition de qualité n’est atteignable que s’elle émane de la condition locale de poète et de l’auteur (son parler et ses propres circonstances sociolinguistiques locales).

La dernière recommandation de la rencontre étant l’appel à l’adoption d’une politique de discrimination positive, de la part des institutions concernées, afin d’atteindre l’accumulation documentaire et bibliographique escomptée, et de permettre à tous les marocains de jouir de leur droit d’accès au patrimoine codifié d’une composante majeure de la civilisation de la nation marocaine.

* Anouar Mazroub

Lire Aussi...

Rachid Raha répond à la Banque Mondiale et insiste sur le rôle de la langue maternelle pour sauver la petite enfance au Maroc

Ci-après la réponse de président de l’Assemblée Mondiale Amazighe au courrier de la Banque Mondiale ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *