ALGERIE

Maroc et Algérie, deux destinées politiques diamétralement opposées

Avant l’ère du colonialisme français, le Grand Maghreb était une entité sociale et politique solide, dotée d’un dialecte arabe commun, de racines ethniques similaires, d’origines arabo-amazighe et, évidemment, d’un fort sentiment d’identité culturelle et d’une même religion : l’Islam sunnite avec coloration soufie. Maroc-Algérie : similarités et différences Si on prend en considération les deux puissances qui forment l’ossature de la région ...

Lire la suite...

L’Algérie et son combat contre la dictature

L’armée algérienne, héritière de l’Armée de Libération Nationale qui a combattu la France coloniale, est au cœur du système politique du pays depuis l’indépendance en 1962. Aujourd’hui, cet arrangement a peut-être atteint sa limite. La révolte populaire qui a débuté le 22 février 2019 oblige les forces armées à affronter leur rôle contradictoire en tant que participant politique clé et ...

Lire la suite...

Le Hirak algérien rejette l’imposture de l’armée

L’annonce de la candidature d’Abdelaziz Bouteflika était la goutte qui avait fait déborder le vase en Algérie. Le peuple algérien, las d’un régime politique momifié, est sorti comme un seul homme, dans la rue, crier à haute voix et en unisson son dégoût et rejet : enoughisenough. Toutefois, on se demande pourquoi est-ce que les citoyens algériens sont sortis manifester contre ...

Lire la suite...

Algérie: FIN D’UN SYSTEME

Ce vendredi 8 mars, célébration de la Journée internationale de la Femme, des manifestations d’une ampleur inégalée ont déferlé sur l’ensemble du territoire national, à l’occasion du troisième vendredi de refus du cinquième mandat au bénéfice du chef de l’Etat actuel. Jeunes, femmes et citoyens de tout âge et milieux se sont encore une fois donné la main pour rejeter ...

Lire la suite...

NON A LA MANIPULATION DE LA MEMOIRE DE LOUNES MATOUB

Durant les années 60/70, tout ce qui s’apparentait au monde berbère était proscris et durement réprimé. Rappelons-nous les arrestations nombreuses et suivies de tortures. Nous pouvons entre autres citer Haroun et bien d’autres. L’avènement fondateur d’Avril 80 fut si massif que le pouvoir algérien en fut surpris, et infiniment désappointé. Les arrestations d’alors ne purent colmater la large brèche berbère… ...

Lire la suite...

Non à l’instrumentalisation de la mémoire de Lounès Matoub

Déclaration La mémoire de Lounès Matoub appartient au peuple kabyle et amazigh ! Le pouvoir d’Alger prévoit de récupérer la mémoire de Matoub Lounès en sponsorisant un musée qui lui serait dédié dans son propre village en Kabylie, et de surcroît dans sa maison qui serait annexée à ce projet. Voilà vingt ans qu’il a été assassiné, certainement parce qu’il ...

Lire la suite...

MATOUB LOUNÈS LA VOIX DE LA LIBERTÉ

Le 25 juin 1998, Lounès Matoub est assassiné à l’âge de 42 ans. Vingt ans après, l’artiste devenu une légende, le repère de tout un peuple en quête de liberté, continue d’incarner la voix de la résistance et de l’espoir. Artiste de génie, musicien et poète d’exception, auteur-compositeur-interprète hors pair et homme de combat, il prête sa voix aux plus faibles ...

Lire la suite...

Appel d’intellectuels algériens en faveur de Yennayer

Dans quelques semaines, l’Algérie, ainsi que tous les pays de l’Afrique du Nord, célébreront Yennayer, le Nouvel An amazigh. S’appuyant sur le préambule de la Constitution qui définit l’amazighité comme l’un des fondements essentiels de l’identité nationale, et sur l’article 4 de la Constitution de 2016 qui stipule que tamazight est langue nationale et officielle, et dans le souci de ...

Lire la suite...

Tamazgha présente un rapport alternatif intitulé « L’Etat algérien et la question amazighe »

A l’occasion de sa 94ème session, le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale (CERD), des Nations Unies, examine les vingtième et vingt-et-unième rapports périodiques de l’Etat algérien. A cette occasion, Tamazgha, Organisation non gouvernementale de défense des droits des Imazighen, présente un rapport alternatif intitulé « L’Etat algérien et la question amazighe » par lequel elle entend apporter devant les experts ...

Lire la suite...

Les militants mozabites Khodir Sekkouti et Salah Abbouna en liberté provisoire

L’Assemblée Mondiale Amazighe (AMA) aimerait informer l’opinion public que la Cour Centrale de l’instruction n°4 de l’Audience Nationale (Haute Cour) a concédé la liberté provisoire aux militants amazighs algériens Khodir Sekkouti (vice-président de l’AMA) et Salah Abbouna, et qui ont quitté la prison depuis lundi dernier, dans la soirée, après que la juge reçoit les documents appropriés que les deux ...

Lire la suite...