Célébration de Yennayer en Kabylie sous le slogan «Je suis Charlie, je suis Mustapha Ourad et je suis kabyle!»

kabylA l’occasion de la célébration de Yennayer Amazigh 2095 en Kabylie, la population a préféré sortir dans la rue plutôt que de fêter l’événement chez soi comme à l’accoutumée.

Ils étaient très nombreux ce lundi dans la capitale de DjurDjura à marcher sous le slogan «je suis Charlie, je suis Mustapha Ourad et je suis kabyle» en guise de soutien aux dessinateurs de Charlie hebdo, assassinés par des terroristes barbares.

Tôt le matin, le campus universitaire Mouloud Mammeri était noire de monde, ils sont venus des quatre coins de la kabylie, étudiants, enseignants, artistes, citoyens, associations, ligue des droits de l’homme, Journalistes de la presse francophone, comités de villages, le Mouvement pour l’autonomie de la kabylie (M.A.K), élus locaux d’oppositions, personnalités politiques, intellectuels, associations féminines, syndicats indépendants, sportifs, et autres anonymes, pour dire halte à la répression, oui pour la liberté d’expression, Tamazight langue officielle et nationale, non à la tyrannie, à l’arabisation, islam politique, haine, dictature, kabylie libre et démocratique, nous sommes pas des Arabos islamo baathistes, pouvoir assassin dégage.

La marche a débuté de Hassnaoua jusqu’à à l’ex –Hôtel de ville, de la capitale de Djurdjura, une minute de silence à été observée à la mémoire des journalistes et autres dessinateurs du journal satirique Charlie hebdo tombés sous les balles assassines des ennemis de l’humanité. Le président du M.A.K, (Bouaziz), porte parole du comité de l’UMMTO (Université Mouloud Mammeri) et autres militants des droits de l’homme et de la cause identitaires ont pris la parole, pour dire que le peuple kabyle dénonce, condamne fermement le terrorisme islamique, ces derniers n’ont pas omis d’exprimer leur soutien, solidarité et compassion indéfectibles à l’égard des 17 familles de victimes de la terreur des fous de Dieux.

Pour chapeauter et détourner l’événement, les détracteurs et autres laquais du pouvoir ont fait appel à tous «les artistes maison, opportunistes, Khoubsites et lèches bottes» pour un grand galas artistique gratuit à la grande salle de la maison de la culture Mouloud Mammeri, un couscous poulet géant, des cadeaux, une réception à l’honneur de «Miss Kabylie» et des conférences animées par des peusodos militants kabyles et autres Arabos Baathistes ont été organisées par les responsables de la direction de la culture de la wilaya; une manière de dévier les citoyens de la manifestation.

Aussi, l’hôtel Amraoua, l’unique établissement «hôtelier de luxe» de la région a été réservé durant deux jours (nourrie, logée) aux frais de la princesse pour «les organisateurs et animateurs culturels de salons». Il est à signaler, que des portraits de Mustapha Ourad correcteur à (Charlie hebdo), Benai Ouali, M’barek Ait Meguelet, Ali Laimache, Lounes Matoub; Mouloud Mammeri et cinq dessinateurs de Charlie hebdo ont pris la vedette de toutes les banderoles affichées par les manifestants durant toute la marche. Par ailleurs, des manifestations similaires ont été également organisées à Bejaia et Bouira. Des conférences ont été animées à l’université Targua Ouzmoure et Moh Oulhadj.

Balak A. Kabyle.com

Lire Aussi...

Maroc et Algérie, deux destinées politiques diamétralement opposées

Avant l’ère du colonialisme français, le Grand Maghreb était une entité sociale et politique solide, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *