Conférence de presse de la Coalition civile amazigh

pcaA l’occasion de le Journée internationale de lutte contre l’élimination de la  discrimination raciale, la Coalition civile amazigh (CCA) a tenu une conférence de presse à Rabat le lundi 21 mars 2016.

L’événement intervient en marge d’une réunion consacrée au suivi des recommandations issues des premières assises nationales du mouvement amazigh qui se sont tenues à Bouznika les 9 et 10 janvier 2016 pour débattre de l’avenir du plaidoyer, de la dynamique militante et pour adopter des orientations de nature stratégique traduites dans un document de référence intitulé «pacte civile amazigh» constituant un cadre contractuel pour l’action commune.

Après discussion, les points suivant ont été retenu:

    le CCA réaffirme son attachement aux principes universels des droits de l’Homme et des peuples comme référentiel de son action et son adhésion au mouvement social visant le changement démocratique, l’édification de l’Etat de droit pour un Maroc divers dans toutes ses dimensions,
    La lutte effective contre toutes les politiques d’exclusion et toutes les formes de discrimination pratiquées par l’Etat marocain contre la culture amazigh et l’ensemble des composantes culturelles nationales,
    Tenir L’Etat et le Gouvernement pour entièrement responsables de l’échec des chantiers relatifs à la réalisation des engagements constitutionnels post 2011 et notamment les mesures pour officialiser la langue amazigh et la création du Conseil national des langues et de la culture marocaine (CNLCM),
    Nécessité de rendre effective les dispositions de la Constitution de 2011 en attendant l’adoption d’une Constitution démocratique tant sur le fond que sur la forme, garantissant la séparation de la religion et de l’État ainsi que la séparation des pouvoirs,
    Réaffirmer le rejet de la méthode autoritaire et parcellaire adoptée par le Gouvernement dans la gestion du chantier relatif à la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazigh et demander au Gouvernement d’adopter une réelle approche  participative capable d’intégrer l’ensemble des acteurs civiles et politiques,
    Rejeter l’ensemble des manipulations politiciennes étroites visant à exclure la culture amazigh et qui ne servent que des intérêts sectaires et politiques engendrant des impacts négatifs sur la culture amazigh,
    Solidarité de principe avec les mouvements de protestation sociaux et adhésion à leur action, Solidarité et soutien sans conditions aux revendications de la population du Rif dans son épreuve actuelle suite aux secousses sismiques et tremblements de terre répétés et demander la levée de toutes les formes de marginalisation, d’exclusion et de black-out médiatique visant cette population,
    Appel à la formation d’un front amazigh solide pour affronter toutes les tentatives d’infiltration du mouvement amazigh visant à atteindre son indépendance dans la perspective de constituer une force de pression capable de garantir les droits et consolider les acquis du mouvement.

Traduit Par: r24news

Lire Aussi...

Rachid Raha répond à la Banque Mondiale et insiste sur le rôle de la langue maternelle pour sauver la petite enfance au Maroc

Ci-après la réponse de président de l’Assemblée Mondiale Amazighe au courrier de la Banque Mondiale ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *