Le ministre allemand des affaires étrangères répond aux ONGs Amazighs et assure de l’initiative d’intégrer davantage la culture amazighe dans les relations bilatérales avec les pays du Maghreb

Dans un courrier adressé au coordinateur de l’actuelle campagne diplomatique en faveur de la défense des droits des Amazighs de la part d’une cinquantaine d’ONGs amazighs, Rachid Raha, le ministre des Affaires étrangères, M. Heiko Maas, de la République fédérale d’Allemagne, à travers M.  Philip Holzapfel, a assuré que: «Concernant votre message sur la culture amazighe, nous saluons votre initiative d’intégrer davantage cet aspect dans nos relations bilatérales avec les pays du Maghreb. L’utilisation officielle accrue de l’Amazigh est une reconnaissance importante de la culture et de l’identité amazighes.

Notre ambassadeur au Maroc, M. Schmidt-Bremme, et son équipe à Rabat ont été en contact avec les représentants de la communauté amazighe depuis longtemps.

Une fois la situation du Covid-19 permet à nouveau des déplacements et des rencontres physiques, il est prêt à discuter avec des représentants des associations amazighes et des moyens de mieux prendre en compte la culture amazighe».

Et par rapport à la lettre du 25 mai concernant le dossier libyen, il a affirmé que: « Concernant votre message sur la Libye, l’Allemagne soutient les efforts de paix des Nations Unies par le « Processus de Berlin », dont l’objectif est de créer des conditions appropriées au niveau pour permettre un processus de paix intra-libyen sous les auspices des Nations Unies.

Lors de la conférence de Berlin sur la Libye du 19 janvier 2020, les chefs d’État et de gouvernement et les principaux acteurs régionaux et internationaux et l’ONU se sont engagés à soutenir un cessez-le-feu et à  respecter l’embargo sur les armes.

Les participants se sont également engagés à soutenir les parties au conflit libyen à trouver une paix durable et à stabiliser leur pays.

Les conclusions de la conférence ont été opérationnalisées par la Mission de soutien des Nations Unies en Libye, UNSMIL, et des discussions sont en cours au sein du « Comité international de suivi de Libye ». Pour renforcer encore la mise en œuvre des conclusions de Berlin, l’Union européenne a lancé l’opération EUNAVFOR MED IRINI en Méditerranée, visant à mettre en œuvre l’embargo des Nations Unies sur les armes imposé à la Libye en utilisant des moyens aériens, satellitaires et maritimes.  En particulier, la mission effectue des inspections de navires suspects en haute mer au large des côtes de Libye conformément à la résolution 2526 (2020) du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Comme tâches secondaires, la mission contribue également à la surveillance des exportations illicites de pétrole renforcement des capacités et formation des garde-côtes libyens et de la marine et la lutte contre les réseaux de contrebande et de trafic. »

En conclusion, M. Philip Holzapfel a déclaré que: « Soyez assuré que la Libye restera une priorité pour l’Allemagne et pour l’Union européenne. »

Lire Aussi...

BANK OF AFRICA lance une nouvelle plateforme de souscription de crédit immobilier en ligne «credithabitat.ma»

Votre crédit immobilier en ligne sur la plateforme ‘credithabitat.ma’ de BANK OF AFRICA Dans la ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *