Le Pr. Lionel Galand n’est plus

Par: Moha Mokhlis

Nous accueillons avec grande affliction  le décès de l’éminent  chercheur et spécialiste de la linguistique amazighe,   Lionel Galand,  survenue  le samedi 28 octobre 2017.

Né en à Aluze en Saône-et-Loire le 11 mai 1920, ancien élève de l’École normale supérieure, ancien membre de l’École française de Rome et professeur à l’Institut des hautes études marocaines de Rabat. Il a été professeur de berbère à l’Institut national des langues et civilisations orientales de 1956 à 1977, succédant ainsi à André Basset qui avait occupé la chaire de 1941 à 1956. Il a ensuite été jusqu’en 1979 directeur d’études (chaire de libyque et berbère) à l’École pratique des hautes études (IVe section, sciences historiques) et est correspondant de l’Institut de France (Académie des inscriptions et des belles-lettres).

Le 27 juin 2006, l’IRCAM avait rendu un vibrant hommage sous le thème « Langue et littérature amazighes – Cinquante ans de recherche » à Paulette Galand-Pernet et à  Lionel Galand et en 2011, l’IRCAM éditait l’ouvrage Deux mille phrases dans un parler berbère du Maroc – Application et évaluation de la méthode d’enquête linguistique d’Henri Frei.

Que les deux grandes figures des études de la langue et de la littérature amazighes reposent en Paix. Leurs travaux respectifs, sur les différents aspects de la langue  et de la littérature amazighes resteront des références hautement significatives.

Lire Aussi...

Les Amazighs de la diaspora et leur(s) identité(s) entre revendications légitimes et dérives terroristes

Les amazighs de la diaspora, en Europe et ailleurs, n’échappent pas au problème identitaire. L’assimilation ...