Cérémonie de clôture de la 15ème  édition du Festival Handifilm de Rabat

Communiqué de presse

Quinzième édition du Festival Handifilm de Rabat

Les lycées publics marocains ont raflé les 4 prix de la compétition internationale du court métrage spécial juniors. Le lycée CFA Le Beausset a quant à lui reçu une mention spéciale du jury.

Pour la compétition internationale du court métrage, le Grand Prix du Festival Handifilm a été arraché par le film américain «Feeling Through » de Doug Roland. L’Espagne, la France et la Corée du Sud se sont partagés les Trois prix restants.

Par ailleurs le jury a accordé une mention spéciale au film marocain « Casting ». Dans ce sens Mme Khaoula Assebab BENOMAR.

Présidente du jury nous a déclaré : « nous avons accordé au film casting une mention spéciale pour son point de vue différent et pour l’émotion qu’il a su transmettre ».

Rappelons que la quinzième édition du festival Handifilm s’est déroulée à Rabat du 1 au 04 décembre 2022 sous Le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et avait pour thème «Le cinéma comme levier de d’autonomisation ». L’expression « cinéma inclusif » a été présente de façon récurrente dans de nombreux films, dans toutes les activités parallèles et les débats.

« L’inclusion avec tous ses ingrédients était très présente dans l’ensemble des films. Et je cite à titre d’exemple le film « Feeling Through» qui a gagné le Grand prix du festival Handifilm. Ce film a cristallisé d’une manière, je dirais magique, comment une rencontre fortuite entre une personne qui cumule plusieurs déficiences et un jeune “ un peu perdu” pour ne pas dire délinquant, a pu donner du sens à la vie de ce jeune et le transformer en fervent défenseur des valeurs de respect, d’entraide et d’estime de l’autre », nous a déclaré le Docteur Hassane BENKHLAFA irecteur Général du Festival Handifilm.

Enfin précisons que l’objectif du Festival Handifilm est de promouvoir la participation des Personnes en situation de Handicap et de diffuser une culture accueillante des diversités tout en contribuant à développer les capacités créatives des jeunes. Dans ce cadre, Monsieur Marco Ramotti, réalisateur et professeur d’agriculture à l’institut Prévert Osasco, nous a déclaré « Le cinéma, l’agriculture et la cuisine permettent d’apprendre la tolérance à la frustration. En effet, faire des films et participer à une compétition peut donner à une minorité la chance de gagner des prix. Mais expose beaucoup d’autres à la frustration soit à cause des difficultés et imprévus liés à la production soit à l‘échec auprès des festivals ou du grand public ».

Lire Aussi...

Le pionnier de la militance amazighe au Sud Est nous quitte.. ALI IKKEN TIRE SA REVERENCE

C’est triste. Ali Ikken a tiré sa révérence. Difficile de témoigner sur un homme, un ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *