Interview à Simon SKIRA, Secrétaire général de la Fédération française du judaïsme marocain

Mr. Simon SKIRA

«Les juifs Marocains, qui vivaient pendant des siècles en parfaite cohabitation et coexistence avec leurs compatriotes Musulmans, n’ont pas quitté leur patrie de leur plein gré».

Vous pouvez vous présenter à nos lecteurs en quelques lignes?.

Mon parcours professionnel, mes activités associatives et mes actions de militantisme pour la paix ont pour objectif le rapprochement entre les différentes communautés religieuses, ethniques et culturelles… Mes initiatives en France et á travers le monde sont en faveur de la défense des causes sacrées du Royaume, spécialement, de son intégrité territoriale, son rôle pionnier dans la création des mécanismes permettant des échanges fructueux entre les opérateurs et décideurs Marocains et Israéliens à travers l’association d’amitié Israëlo-Marocaine.

Vous avez créé une association d’amitiés israélo-marocaine. Quelles sont ses objectifs?.

– Création d’un forum de dialogue permanent entre les deux patries, á travers des instances parlementaires, diplomatiques et des ONGs.

– Fructifier les échanges commerciaux, culturels et touristiques entre le Maroc et Israël, on développant le côté communication sur le potentiel des deux pays, la participation aux meetings, salons et congrès tenus dans les deux pays, l’échange des visites…etc…

– Consolider les efforts des deux pays dans la recherche et l’instauration de la paix au Proche Orient.

– Hisser les relations bilatérales entre les deux pays á un niveau supérieur pour servir les intérêts mutuels.

– Créer et approfondir un climat de confiance, de coopération tout azimut et de convivialité entre les deux patries.

Dernièrement il y a eu des élections pour la représentation de la communauté juif au Maroc ? comment ce sont déroulés les dites élections auxquelles vous vous êtes portés candidat?.

Les élections pour la représentation de la communauté juive au Maroc est une échéance cruciale et d’une grande importance pour tous les juifs d’origine Marocaine, … Dans tous les cas, et quelques soient les circonstances, et en tant que Juif Marocain, fortement attaché à mon Pays et á ses institutions sacrées, loyal et fidèle à mon Roi que Dieu le glorifie , soucieux de défendre les causes sacrées de la Nation sous l’égide du Souverain, militant pour le rayonnement de ce modèle exceptionnel de cohabitation, de cohésion et de tolérance entre les composantes de l’identité Marocaine plurielle qu’incarne le pays, je serai toujours présent, entreprenant et actif lors des prochaines échéances.

Récemment, il parait que le nouveau gouvernement d’Israël compte une dizaine de ministres dont les parents sont d’origine marocaine. Comment expliquez-vous cela?.

La nomination de dix Ministres d’origine Marocaine dans l’actuel exécutif, ne peut que me procurer joie, fierté et satisfaction. Je l’interprète comme un signe d’espoir, d’ouverture et de reconnaissance, mais aussi un geste très significatif qui sera de nature à mettre sur les rails un processus de rapprochement, d’entente et de collaboration fructueuse et sereine entre le Maroc et Israël. Je nourris cet espoir depuis très longtemps et je serai comblé de le voir aboutir. Je serai bien naturellement prêt et disposé à tout instant à servir en toute humilité et en toute loyauté toute démarche permettant la concrétisation de ce vœu pieux qui m’est très cher.

Vous avez le mérite d’être le producteur d’un superbe documentaire, réalisé par Younes Laghrari, sur les raisons qui ont poussé les Juifs à quitter leur pays qu’est le Maroc depuis des millénaires. Comment se fait-il qu’ils l’ont fait sachant que lors de la deuxième guerre mondiale, feu le roi Mohamed V les a bien protégé, et que le Maroc les avaient bien accueilli lorsque ils étaient expulsés de l’Andalousie musulmane?.

Comme vous le devriez constater en visionnant le documentaire, les juifs Marocains qui vivaient pendant des siècles en parfaite cohabitation et coexistence avec leurs compatriotes Musulmans, n’ont pas quitté leur patrie de leur plein gré. Ils étaient contraints et forcés de le quitter, surtout après la guerre de 1967. Vous savez, c’était une époque très dure avec la montée spectaculaire des idéologies extrémistes dites nationalistes, tels que le panarabisme prôné par Nasser, le baâtisme, parfumées aux poussées de fièvre tiers-mondiste. Ces idéologies, qui imprégnaient les fervents militants dans le monde arabe, n’ont pas épargné un courant partisan Marocain de l’époque, qui a commencé à prendre des prises de positions hostiles à la présence Juive, et ce, contrairement à l’écrasante majorité des Marocains et á leur tête, l’institution Monarchique, qui a toujours été la garante de la communauté Juive et lui a procuré toute la bienveillance et la protection nécessaire. Personne ne peut oublier l’acte Héroïque de Feu Sa Majesté Mohamed V face à l’arrogance et aux menaces du gouvernement Nazi de Vichy, qui a déclaré solennellement et courageusement, que les juifs Marocains sont ses propres sujets dont il a l’obligation de protéger et toute atteinte à leurs vies et á leur sécurité est une offense odieuse à sa personne et á tous les Marocains.

A votre avis, qui bloque à qu’il n’y ait pas de représentation diplomatique entre Israël et le royaume du Maroc ? Et comment vous voyez l’avenir proche de leurs relations?.

Écoutez, en toute sincérité, je pense que l’absence des relations diplomatiques entre les deux pays, n’ont jamais empêché des liens épris d’estime et de considération entre eux. Le Maroc est un pays qui jouit de respect et de crédibilité dans le monde entier, de par ses prises de positions sages et éclairées dans tous les conflits qui ravagent plusieurs contrées de notre planète. C’est indiscutablement un acteur et un précurseur de paix et d’harmonie dans le Monde. Il a œuvré inlassablement pour résoudre le conflit israélo-palestinien dans le cadre de la légalité et du pragmatisme politique, prônant toujours la cohabitation pacifique, intelligente et fructueuse entre Israéliens et Palestiniens.

Les choses sont en train de mûrir, laissons-les mûrir dans la sérénité, l’optimisme et le sens de responsabilité. Je suis extrêmement confiant dans l’avenir de ces relations humaines et multidimensionnelles. N’oublions surtout pas que le Maroc compte près d’un million de ses enfants qui vivent en Israël et qui n’ont jamais coupé ce lien d’amour qui les attache à leur pays d’origine. N’oublions pas non plus cette belle et entreprenante Diaspora Juive Marocaine à travers le monde dont chaque membre est un vrai Ambassadeur itinérant du Maroc. Ce pont d’amour, d’estime et de fidélité constante se doit d’être renforcé et consolidé par des mesures avant-gardistes et courageuses, afin d’assurer la fructification des échanges et servir les intérêts de tout le monde.

Un dernier mot.

la paix en route … j’en suis profondément persuadé.

Interview réalisé par: Rachid RAHA

Lire Aussi...

Entretien avec Mohamed Mammad, directeur de TV8: «La création de la chaine amazighe (TV8) fut, à tout point de vue, une première dans le paysage audiovisuel marocain»

Présentez-vous brièvement à nos lecteurs. Je suis originaire d’Er-Rachidia, natif plus précisément d’un petit village ...

Un Commentaire

  1. Hasnaoui Chaoui Omar

    Merci à Monsieur Simon SKIRA de participer par ses contributions intellectuelles, culturelles et morales de nous éclairer sur les sentiments profonds de nos concitoyens de confession juive vivant en Israel, à l’égard du Royaume du Maroc, le pays de leurs ancêtres. La force des juifs du monde , c’est qu’ils ne renoncent jamais à leur héritage civilisationnel, à leurs origines, à leur pays , aux lieux sacrées que leur mémoire à travers les siècles à su perpétuer. Le peuple juif n’a jamais disparu dans les méandres des affluents de l’histoire. Au contraire, c’est un peuple persévérant, qui croit en son destin. Un destin qui ne l’a pas épargné, mais dont il est sorti grandi. Toutefois, nul ne peut reprocher au peuple marocain d’être solidaire de la Palestine. Ce peuple aussi a droit à de la considération. Il a droit à une patrie reconnue. Il ne faut surtout pas oublier que le Roi du Maroc est Président du Comité Al Qods ( Jérusalem). C’est tout un symbole. Il faut militer pour la paix et pour une solution à deux Etats. C’est fondamental. Nous avons eu des grands leaders en Israel, Shimon PERES, que j’ai eu la chance de rencontrer en privée, et Itssak RABIN, que Dieu ait leur âme. Puissions nous rencontrer de ces Hommes de paix qui ressusciteront l’espoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *