Les Amazighs demandent aux pays européens de couper les relations diplomatiques avecles pays qui financent le terrorisme dont l’Arabie Saoudite et le Qatar

unLors d’une lettre addresser aux pays européens Rachid RAHA; Président de l’Assemblée Mondiale Amazighe; demande ces pays de couper les relations diplomatiques avecles pays qui financent le terrorisme dont l’Arabie Saoudite et le Qatar.

ci joint Le contenu de la lettre:

Honorables Eurodéputés (es), du Parlement Européen

Objet: ventes d’armes des pays européens à l’Arabie Saoudite, au Qatar et aux autres pays qui soutiennent le terrorisme

Mesdames et messieurs les eurodéputés(es)

Permettez-nous de vous exprimer nos vives félicitations pour votre Résolution, du jeudi 25 février dernier, par laquelle où vous avez exigé que les pays de l’Union Européenne cessent de vendre des armes à l’Arabie Saoudite. Cette dernière non seulement utilise ces armes contre les civils au Yémen mais, en plus, finance aussi le terrorisme international (Cf., www.kabyle.com/revue-de-presse/wahhabisme-ideologie-totalitaire-24166, comme vient de le déclarer, récemment, le président américain Barack Obama, pourtant principal allié de ce pays de Golfe.

Or, comme vous le savez, l’Arabie Saoudite n’est pas le seul Etat dans ce cas. Le Qatar aussi se retrouve dans la même situation (comme je vous l’avez signalé dans mon courrier électronique du 20 avril dernier). C’est pourquoi il serait opportun que le Parlement Européen étende la Résolution précitée à l’ensemble des pays qui font un usage des armes contre les populations civiles et/ou qui financent le terrorisme en violation des principes et règles du droit international humanitaire, notamment le Qatar.

Les intentions de ce petit pays du Golfe sont claires et son objectif est triple :

            – s’accaparer des ressources pétrolières de la Libye.

–   «wahhabiser» l’Afrique. Le Qatar voudrait appliquer la même politique hégémonique que celle de défunt dictateur libyen Mouammar Khadafi qui souhaitait « arabiser » tout le continent africain. A la place de la politique d’arabisation idéologique,  le Qatar, souhaite « wahhabiser » l’Afrique  par la violence, en soutenant les mouvements djihadistes, qui font l’allégeance tantôt à Al Qaeda, tantôt à Daech. Comme il l’a déjà fait en finançant, au Nord du Mali, Ansar Eddine d’Iyad Ag Ghalli. (Cf., www.kabyle.com/articles/guerre-du-qatar-contre-amazighs-24367-09052015).

–   Ruiner les pays ciblés et leurs entreprises pour mieux s’en accaparer et réaliser de substantiels profits.A l’exemple du certains magnats saoudiens, qui achètent des entreprises en faillite, après il les redressent, et ensuite il les vendent à des prix faramineux après leurs cotisation au sein des bourses mondiales, les qatariens appliquent le même principe, non pas seulement sur des entreprises sinon sur des états entiers !

Malheureusement, c’est ce qui est en train de se passer concrètement avec l’état tunisien, après sa « révolution de jasmin », en étant la cible privilégiée d’attentats répétitives de la part des groupes terroristes, en provoquant la ruine de son économie nationale, basée bien sûr sur le tourisme internationale (voir les documents ci-joins)! Et à propos de cette question, nous avons déjà prévenu le président tunisien Monsieur Béji Caïd Essebsi en juillet dernier après les attaques de Soussa, en le conseillant de couper catégoriquement ses relations diplomatiques avec ce pays de Golfe (Cf., www.kabyle.com/lassemblee-mondiale-amazighe-demande-tunisie-couper-ses-relations-diplomatiques-qatar-24615-06072015).

Les pays européens devraient être plus fermes et couper toutes relations commerciales et diplomatiques avec l’ensemble des pays qui financent le terrorisme, et plus particulièrement l’Arabie Saoudite et le Qatar, pour le plus grand bien de l’humanité.

Veuillez agréer, Mesdames et messieurs les eurodéputés(es), l’assurance de notre considération fort distinguée.

Rachid RAHA,

Président de l’Assemblée Mondiale Amazighe

Lire Aussi...

Rachid Raha répond à la Banque Mondiale et insiste sur le rôle de la langue maternelle pour sauver la petite enfance au Maroc

Ci-après la réponse de président de l’Assemblée Mondiale Amazighe au courrier de la Banque Mondiale ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *