RIPOSTE INTERNATIONALE dénonce l’acharnement des autorités algériennes contre des activistes résidents à l’étranger

Les autorités Algériennes viennent de lancer des mandats d’arrêt internationaux à l’encontre de citoyens Algériens établis à l’étranger. Ces mandats d’arrêt internationaux ciblent les activistes politiques de la diaspora Algérienne, et ont pour but de réprimer les grandes manifestations des citoyens algériens contre le régime en place. Ce régime use de tous les moyens répressifs contre les activistes ou qu’ils se trouvent dans le but, non seulement de faire taire les activistes à l’étranger, mais aussi de faire passer en force des législatives déjà truquées.

RIPOSTE INTERNATIONALE rappelle que cette stratégie ne date pas d’aujourd’hui et que bon nombre d’acteurs politiques, syndicaux et des médias, qui à partir du mois de février 2019 n’ont eu d’autres choix que celui de quitter le territoire Algérien, anticipant d’éventuels exactions et acharnement judiciaires dont ils auraient été potentiellement victimes.

RIPOSTE INTERNATIONALE dénonce la duplicité du langage et la double posture du pouvoir Algérien, feignant l’apaisement et maintenant la pression judiciaire sur des militants politiques, journalistes, syndicalistes et des citoyens pleinement engagés dans le mouvement révolutionnaire, ainsi que le verrouillage médiatique.

RIPOSTE INTERNATIONALE considère que ces mandats d’arrêt comme le début d’un nouveau cycle de répression qui vise la communauté Algérienne établie à l’étranger, honteusement inaugurée avec le projet de loi portant sur la déchéance de sa nationalité à tout citoyen contestataire résidant à l’étranger.

RIPOSTE INTERNATIONALE n’a pas à se prononcer sur le fond des dossiers, mais considère qu’en l’absence d’un cadre démocratique, et d’une justice autonome, entache gravement le déroulement des instructions menées à charge, dont les verdicts prononcés sont souvent l’atteinte à la sécurité de l’état et l’unité nationale, et prennent une dimension politique, comme étant une réponse aux légitimes aspirations citoyennes réaffirmées depuis le 21 février 2021.

RIPOSTE INTERNATIONALE témoigne de sa solidarité pleine et entière à l’ensemble des citoyens, militants politiques ou syndicalistes, journalistes et citoyens ayant exprimé des opinions pour une sortie de crise en Algérie et qui font l’objet d’intimidations ou d’acharnements judiciaires.

Paris, le 22 MARS 2021

Pour le Bureau exécutif
Le président ALI AIT DJOUDI

Lire Aussi...

Exclusivité: BMCE EuroServices lance la 1ère application mobile marocaine pour le transfert d’argent en ligne depuis l’Europe

Dans le cadre des solutions innovantes proposées à ses clients, BMCE EuroServices lance en exclusivité ...

Un Commentaire

  1. Je suis pleinement solidaire de votre action !La résistance à l’oppression contre un état qui terrorise ses citoyens est un droit inaliénable attaché à la personne humaine.
    Droit contenu dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 dans son préambule.

Répondre à Djaouk Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *