Nouvelle publication sur la langue et la littérature berbère: «Proverbes, devinettes et expressions figées berbères»

Encore un livre sur la littérature berbère du sud-est marocain ! Il est signé Hassane Benamara aux éditions L’Harmattan. Il est sorti cet été en plein confinement. Nous lui souhaitons la bienvenue parmi ses frères.

Il s’agit d’un ouvrage de quelques 232 pages. Il s’articule autour de trois parties intitulées respectivement Proverbes, devinettes et expressions figées comme l’indique déjà son titre. L’auteur justifie son choix des « deux genres littéraires » et « du fait de langue dit expressions figées » car sur le terrain, estime-t-il, il y a toujours le risque de les confondre même chez les plus avertis et cela est dû, selon lui, au fait que : « Certaines devinettes peuvent donc changer de genre et passer au proverbe selon le contexte de leur apparition ou de leur utilisation et selon la situation de communication où elles se manifestent » (p.17) et il avance plusieurs exemples à ce propos. Les trois parties constituant le livre sont précédées, à chaque fois, d’une étude savante et suivies d’un corpus classé par ordre alphabétique des faits étudiés ou proposés. Même s’il s’agit d’un livre savant, il peut se comprendre aisément par les lecteurs intéressés. Il est écrit dans une langue très claire et on y sent la vie. Loin du froid des livres de recherche, celui-là présente les faits encore palpitants de vie. C’est le premier travail qui traite ces faits ainsi d’après mes connaissances en matière de littérature berbère. Il vient aussi combler un manque car la zone où il a puisé ses corpus est l’une des moins décrites et on en connaît trop peu à l’échelle scientifique. Pour plusieurs intellectuels, l’Atlas Saharien renvoie au désert ou à la préhistoire avec ses belles gravures rupestres plein de fantaisie du style tazinien et c’est tout alors que plusieurs trésors littéraire s’y trouvent non pas enfouis mais à la surface dans la bouche des gens.

C’est un livre qui mérite d’être lu. Son coût est certes un peu salé (23, 50 €) et il n’est disponible ni au Maroc, ni en Algérie ! Son auteur est connu pour ses travaux notamment sur le conte et la poésie avec ses nombreuses publications dans ce domaine. Malheureusement, la majorité de ses travaux sont publiés, depuis bientôt une dizaine d’années, ailleurs en Europe. Ils devaient, normalement, paraître au Maroc et en Algérie ! Mais ils sont là, voilà l’essentiel !

En voilà un proverbe tiré du livre

« 340. Tesku tmezgida. U tt ittitf uɣyul.
– La mosquée est construite. L’âne n’y pénètre pas.
● S’utilise dans la situation où l’on ne bénéficie pas du fruit de son propre travail.
* C’est grâce à l’âne que la mosquée est construite alors qu’il n’a pas le droit d’y entrer quand elle est finie» (page 93).

Que sa lecture vous soit possible !

Mena Amar (Algérie)

Lire Aussi...

Michael Peyron, The Berbers of Morocco: A History of Resistance

Michael Peyron, The Berbers of Morocco. A History of Resistance, London & New York, I. ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *