L’Espace Culturel Berbère Européen Afus Deg Wfus demande au président de la République Française d’intégrer la langue et la culture amazighes dans le système éducatif

Le président de l’Espace Culturel Berbère Européen Afus Deg Wfus vient d’adresser une correspondance au président de la République Française lui demandant d’intégrer la langue et la culture amazighes dans le système éducatif français. Ci-contre, le contenu de la lettre :

Monsieur Emmanuel Macron

Président de la République Française

En ma qualité de Président de l’Espace Culturel Berbère Européen Afus Deg Wfus, j’ai l’honneur de vous adresser mes remerciements pour votre décision éclairée d’avoir mis fin à une pratique publique discriminante de l’ELCO. Pendant plus de 10 ans, nous nous sommes battus au sein de notre association pour que l’ELCO intègre l’enseignement de la langue et de la culture amazighes (berbères). Depuis cinq ans, les cours de langue amazighe que nous dispensons, sont enfin pris en charge par l’ELCO. Aujourd’hui, permettez-moi de vous déclarer que cette suppression provoque des dégâts collatéraux au niveau de l’enseignement de la langue amazighe, langue maternelle de plus de deux millions de locuteurs franco-amazighs.

Lors de mon audition par la mission d’information sur la pratique du voile intégral sur le territoire national, le 8 mars 2009, j’ai préconisé déjà de mettre fin à une pratique publique discriminante véhiculée par l’ELCO qui consiste à proposer à nos enfants la langue étatique des pays d’origine au détriment de la langue amazighe pourtant reconnue langue nationale et officielle en Algérie, au Maroc et en Libye.

Pour nous, membres de la grande famille franco amazighe de la communauté française, nous affirmons que pour combattre l’ignorance et l’obscurantisme, la république doit promouvoir la langue et la culture amazighes et faire connaître l’histoire et la mémoire de cette population française d’origine amazighe ou immigrés. Cela ne peut qu’enrichir le patrimoine culturel de notre pays et ainsi faciliter l’intégration des nouvelles générations dans un cadre laïque et républicain et ainsi prémunir notre jeunesse des appels des sirènes de l’obscurantisme. (cf. Mon audition à la Commission « Voile Intégral » le 8 mars 2009).

En vous adressant cette lettre ouverte, je suis convaincu Monsieur Le Président, d’être le porte-parole de la grande famille franco-amazighe de France. En vous désignant Président, ils sont persuadés que vous comprendrez leur juste revendication et font confiance à votre clairvoyance pour intégrer la langue et la culture amazighes dans notre système éducatif.

Veuillez croire, Monsieur Le Président, à ma sincérité, et à l’expression de mes sentiments  les plus respectueux.

Lire Aussi...

Exclusivité: BMCE EuroServices lance la 1ère application mobile marocaine pour le transfert d’argent en ligne depuis l’Europe

Dans le cadre des solutions innovantes proposées à ses clients, BMCE EuroServices lance en exclusivité ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *