L’Assemblée Mondiale Amazighe, en coordination avec la famille, rend hommage au feu maître Amghar Ahmed Adghirni, en restaurant sa tombe dans son village natal

En coordination avec la famille et les amis du défunt professeur, avocat et acteur politique amazigh, Amghar feu Ahmed Adghirni, l’Assemblée Mondiale Amazighe a entrepris les travaux de restauration de la tombe du défunt, décédé, que Dieu l’ait dans sa sainte miséricorde, le lundi 19 octobre 2020, à 73 ans après avoir souffert d’une maladie.

Le vendredi 12 mars 2021, se sont achevés les travaux de restauration de sa tombe située au rond-point de Sidi Abdel Rahman, district de Tiznit, dans son village natal, en présence des membres de l’Assemblée Mondiale Amazighe, de la veuve du défunt et d’un certain nombre d’amis.

Feu Adghirni est considéré comme l’un des fondateurs les plus éminents du mouvement amazigh et du Congrès Mondial Amazigh, et l’un des fondateurs les plus importants de la pensée politique amazighe, à travers ses nombreuses publications et sa fondation de «Parti Démocrate Amazigh Marocain», que le tribunal administratif a décidé de dissoudre en 2007 dans la capitale de Rabat.

Dans ce contexte, Rachid Raha, président de l’Assemblée Mondiale Amazighe, a déclaré que: «feu Amghar Adghirni restera toujours en vie et béni avec nous en tant qu’Amazigh», indiquant que l’idée de restaurer sa tombe, après ses funérailles où les conditions de santé impérieuses nous ont empêché d’y assister, expliquant dans le contexte lui-même: «Sans les circonstances que nous traversons en raison de la pandémie de Covid-19, ses funérailles auraient été historiques à tous égards, du fait du respect et de l’appréciation dont il jouit parmi les différents acteurs amazighs, des droits de l’homme et des politiques. Raha a rappelé l’énorme travail accompli par feu Adghirni pour la création du Congrès Mondial Amazigh, pour internationaliser la cause amazighe et attirer l’attention des organisations internationales, ainsi que les efforts qu’il avait déployés pour le bien du Tamazight, que ce soit au Maroc ou que ce soit dans tous les pays d’Afrique du Nord.Le leader de l’organisation internationale amazighe a réitéré son affirmation selon laquelle le professeur Ahmed Adghirni se distinguait par ses positions proéminentes, courageuses et décisives tout au long de sa vie militante, et il rappelle le défi d’affronter les autorités algériennes qui ont voulu tenter d’empêcher la tenue du V° Congrès général du Congrès Mondial Amazigh en Algérie, bien que nous avons été arrêtés et encerclés pendant les travaux à «l’aéroport Houari Boumediene», en octobre 2008. Avec la détermination et le courage du défunt, les militants ont défié ces autorités algériennes. Rachid Raha a ajouté que feu Adghirni restera l’une des figures les plus influentes de la cause amazighe et il a salué, dans le cadre de son discours, les condoléances royales, qui étaient la meilleure réponse à tous ceux qui remettaient en question sa déterminante lutte en faveur des droits de l’homme en général, et des droits des Amazighs en particulier. Un certain nombre d’amis et de parents de feu Dda Ahmed Adghirni ont réitéré le témoignage de sa longue histoire du lutte et de ses sacrifices pour la cause amazighe. Pour mémoire, feu Amghar Ahmed Adghirni, est né en 1947 dans le village de Tadart dans la tribu Ait Ali à Ait Amran, où son père était enseignant à Zawiya Tadarte et juge là-bas, et son origine est originaire du village d’Igrar n Sidi Abderahman à la commune rurale d’Aglou. Ahmed Adghirni a reçu sa formation initiale dans son village natal, puis il a poursuivi ses études de base à l’Institut de Tiznit puis à l’Institut de Taroudant, et a obtenu son baccalauréat à l’Institut Ibn Youssef de Marrakech, puis a déménagé à l’Université de Fès où il a obtenu un Bachelor of Arts, puis une licence en droit à l’Université Mohammed V de Rabat, pour exercer ensuite la profession d’avocat au barreau de Rabat depuis le début des années soixante-dix. Il s’est engagé dans le travail politique et la lutte depuis sa jeunesse et a été un membre actif de l’Union nationale des étudiants marocains (UNEM). Ahmed Adghirni est considéré comme l’un des pionniers du mouvement amazigh et l’un de ses symboles. Il a contribué aux premières sessions de l’Université d’été d’Agadir, il a milité au sein de l’Association Tamaynut, et fût l’un des fondateurs du Congrès Mondial Amazigh, coordinateur du Conseil national de la Coordination des Associations Amazighes, et il a participé à la Conférence internationale sur les droits de l’homme à Vienne en 1993, un événement important dans sa vie dans la défense de la question amazighe au niveau international. Ensuite, il fût le fondateur de Parti Démocrate Amazigh Marocain en 2005. Feu Ahmed Adghirni est auteur de nombreux livres dans les domaines de la littérature, de l’histoire, de la politique, du droit et de l’amazighité. Il a fondé les journaux «Amzday» et «Tamazight». Tout au long de sa lutte et de sa carrière, Adghirni était célèbre pour sa défense acharnée des droits amazighs, des droits de l’homme et des prisonniers d’opinion.

Par: Brahim Fadel, Tiznit

Lire Aussi...

Le parti Esquerra Republicana de Catalunya (ERC) redemande la reconnaissance des responsabilités de l’Espagne de l’utilisation des armes chimiques contre le Rif

Le parti Esquerra Republicana de Catalunya (ERC) redemande la reconnaissance des responsabilités de l’Espagne de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *